top of page
  • Estelle

Comment prendre soin de sa flore intestinale?


Pour une flore intestinale en bonne santé, il faut, avant tout, faire attention à son alimentation, mais aussi apprendre à "écouter son ventre"



Voici quelques conseils pour prendre soin

de sa flore intestinale



Flore intestinale / microbiote, qu'est ce que c'est ?

La flore intestinale est également appelée microbiote. Un terme plus technique, pour désigner l'ensemble des micro-organismes qui colonisent notre tube digestif, participent à la digestion, nous défendent contre les agressions bactériennes et toxiques et influeraient même sur notre humeur.

Notre microbiote intestinal contient 100 000 milliards de bactéries.


Alors, comment entretenir sa flore intestinale?

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte, ainsi qu'une prise de conscience des changements à opérer dans notre hygiène de vie, afin de renforcer et entretenir la flore intestinale.


Faire attention à son alimentation

Manger régulièrement des aliments fermentés

Les aliments fermentés regorgent de probiotiques, micro-organismes (bactéries et levures) qui nourrissent les bactéries du microbiote. On en trouve dans les yaourts et laits fermentés, mais également dans certains aliments fermentés (choucroute, carottes, haricots verts, navets... ), des produits à base de soja fermenté (sauce soja, tempeh, miso), des condiments en saumure (olives, cornichons), des boissons fermentées (kéfir, kombucha), les céréales et légumineuses, les oléagineux et huiles et même le chocolat noir.

Consommer plus de végétaux

Les végétaux apportent des prébiotiques, des fibres qui servent à nourrir les bonnes bactéries du microbiote (probiotiques). Pour cela, il est recommandé de composer son assiette avec une moitié de légumes et un quart de légumes secs ou de céréales complètes.

On trouve des prébiotiques dans l'oignon, l'ail, le poireau, l'asperge, l'artichaut, la chicorée, le pissenlit, le topinambour, le pois chiche, la banane...


Limiter le lait selon sa tolérance

Il renferme du lactose qui peut, chez certaines personnes, être mal absorbé et engendrer des troubles digestifs. Par ailleurs, le lait est déconseillé en cas de problèmes intestinaux car il contient de la caséine, qui peut parfois, provoquer des réactions inflammatoires. Si on est intolérant au lactose, il faut supprimer totalement le lait et les fromages frais pendant une quinzaine de jours, puis les réintroduire progressivement, afin de trouver un seuil, à partir duquel les troubles réapparaissent, et qu'il ne faudra pas dépasser. Il faut également les supprimer quand on souffre de troubles digestifs, le temps que le microbiote et la muqueuse intestinale se rétablissent.