• Estelle

Comment prendre soin de sa flore intestinale?

Mis à jour : oct. 4


Pour une flore intestinale en bonne santé, il faut, avant tout, faire attention à son alimentation, mais aussi apprendre à "écouter son ventre"



Voici quelques conseils pour prendre soin

de sa flore intestinale



Flore intestinale / microbiote, qu'est ce que c'est ?

La flore intestinale est également appelée microbiote. Un terme plus technique, pour désigner l'ensemble des micro-organismes qui colonisent notre tube digestif, participent à la digestion, nous défendent contre les agressions bactériennes et toxiques et influeraient même sur notre humeur.

Notre microbiote intestinal contient 100 000 milliards de bactéries.


Alors, comment entretenir sa flore intestinale?

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte, ainsi qu'une prise de conscience des changements à opérer dans notre hygiène de vie, afin de renforcer et entretenir la flore intestinale.


Faire attention à son alimentation

Manger régulièrement des aliments fermentés

Les aliments fermentés regorgent de probiotiques, micro-organismes (bactéries et levures) qui nourrissent les bactéries du microbiote. On en trouve dans les yaourts et laits fermentés, mais également dans certains aliments fermentés (choucroute, carottes, haricots verts, navets... ), des produits à base de soja fermenté (sauce soja, tempeh, miso), des condiments en saumure (olives, cornichons), des boissons fermentées (kéfir, kombucha), les céréales et légumineuses, les oléagineux et huiles et même le chocolat noir.

Consommer plus de végétaux

Les végétaux apportent des prébiotiques, des fibres qui servent à nourrir les bonnes bactéries du microbiote (probiotiques). Pour cela, il est recommandé de composer son assiette avec une moitié de légumes et un quart de légumes secs ou de céréales complètes.

On trouve des prébiotiques dans l'oignon, l'ail, le poireau, l'asperge, l'artichaut, la chicorée, le pissenlit, le topinambour, le pois chiche, la banane...


Limiter le lait selon sa tolérance

Il renferme du lactose qui peut, chez certaines personnes, être mal absorbé et engendrer des troubles digestifs. Par ailleurs, le lait est déconseillé en cas de problèmes intestinaux car il contient de la caséine, qui peut parfois, provoquer des réactions inflammatoires. Si on est intolérant au lactose, il faut supprimer totalement le lait et les fromages frais pendant une quinzaine de jours, puis les réintroduire progressivement, afin de trouver un seuil, à partir duquel les troubles réapparaissent, et qu'il ne faudra pas dépasser. Il faut également les supprimer quand on souffre de troubles digestifs, le temps que le microbiote et la muqueuse intestinale se rétablissent.

Éviter le sucre

Le sucre entraine certains symptômes tels que la fatigue chronique, les troubles intestinaux, infections génitales, prise de poids, migraine, irritabilité, insomnie... L'idéal est de supprimer les ajouts de sucre et les produits sucrés (sodas, confitures, gâteaux, yaourts sucrés, glaces... ), ainsi que les produits ultra-transformés qui ont des sucres cachés (sauces, soupes, plats préparés... ). Sans oublier, les aliments qui ont un indice glycémique élevé (pain blanc, céréales soufflées, frites... ).


Diminuer le gluten

Le gluten (protéines contenues dans le blé, l'orge et le seigle) est très présent dans notre alimentation et peut parfois altérer la muqueuse intestinale et entraîner des troubles digestifs. Assurez-vous, dans un premier temps, de ne pas être intolérant au gluten. Si ce n'est pas le cas, réduisez votre consommation pour voir si les troubles disparaissent et trouvez votre seuil de tolérance. Quoiqu'il en soit, vous pouvez réduire votre consommation de pain et de pâtes et allez vers d'autres saveurs telles que le quinoa, le sarrasin, les lentilles, les pois chiches ...


Choisir les bonnes graisses

Consommer des Oméga-3 a un effet bénéfique sur l'équilibre du microbiote, par leur actions anti-inflammatoire. À l'inverse, les graisses cuites et saturées (friture, viande rouge, crème, produits industriels...) perturbent la digestion et les oméga-6 (huiles de maïs, pépin de raisin, tournesol non oléique...) favorisent l'inflammation. Pour cela, l'idéal est de consommer au moins une à deux fois par semaine du poisson gras (maquereau, hareng, sardine, anchois... ) et réduire sa consommation de viande rouge à une fois par semaine. Pensez également à assaisonner vos plats, avec de bonnes huiles à cru (colza, lin, chanvre, cameline... ).


A éviter également

Les antibiotiques, car ils appauvrissent le microbiote en détruisant des bactéries amies.

Le tabac. Une seule cigarette par jour suffit à perturber les mécanismes immunitaires qui siègent au niveau de l'intestin.



Faire attention à son corps

Pratiquer une activité physique modérée

En effet, une activité physique modérée et régulière a un impact positif sur la composition de microbiote. À l'inverse, une activité physique trop intense fragilise la muqueuse intestinale et peut entraîner des troubles digestifs. Pratiquez une activité physique modérée, idéalement 3 fois par semaine : vélo, natation, gym douce, pilate, marche rapide... plutôt qu'une seule séance très intense dans la semaine. Et pourquoi pas vous initier au Yoga!


Opter pour la zen attitude

Lorsqu'on est stressée, le cerveau le répercute sur l'intestin. C'est pour cela, que l'on se retrouve avec le ventre noué et tous les maux qui vont avec.

Le stress engendre beaucoup de tracas à notre intestin. C'est notamment un des premiers facteurs du syndrome de l'intestin irritable. Mais il y a aussi des repas trop vites avalés, du grignotage compulsif... Pour éviter les douleurs abdominales et autres désagréments (tels que ballonnements, nausées, diarrhées... ), il faut agir sur la cause. Vous pouvez faire des exercices de respiration ou vous lancer dans la méditation. Essayez de trouver des activités qui vous relaxent et déstressent. Et dans la mesure du possible, pratiquez-les deux à trois fois par semaine.

Vous pouvez également pratiquer l'auto massage du ventre. Très relaxant, celui-ci va favoriser la digestion.

Et surtout, mangez en pleine conscience. Dans le calme, lentement, de petites quantités en mastiquant bien



Se complémenter de manière naturelle

Forever Active Pro-B (ref 610)

Pour un bien-être optimal de notre organisme, il est recommandé d'associer la pulpe d'aloès avec les probiotiques (Active Pro-b), afin d'optimiser la protection de notre organisme.

Ne contient pas de soja, de poisson, de produits laitiers ni d'huile de palme.Le Pro-B est sans gluten et sans lactose

Recommandation : 1 gellule par jour pendant 3 mois.




La pulpe d'Aloe vera : source de prébiotiques

L'utilisation conjointe des probiotiques avec la pulpe d'Ale vera est intéressante et permet d'obtenir l'environnement idéal pour une assimilation parfaite des ferments lactiques.

Gel d'aloe vera stabilisé (ref 715)

Stimule les défenses naturelles de l'organisme en aidant le corps à se défendre contre les différentes agressions (virales, bactériennes, parasitaires, allergiques ou toxiques). Le mucilage, à l'intérieur de la feuille, comporte des vitamines, minéraux, acides aminés... Ces propriétés permettent de soulager les irritations cutanées, mais aussi de régler des problèmes gastro-intestinaux, comme coliques, ulcères et constipation. Ce gel stimule le métabolisme et permet de lutter contre le stress oxydatif.

Recommandation : 90ml / jour pendant 3 mois


En combinant probiotiques et prébiotiques, la flore intestinale est réensemencée de bonnes bactéries et sont nourris, afin qu'elles prolifèrent dans le tube digestif.



Forever Artic Sea (ref 376)

Contient des acides gras insaturés, des oméga 3 et 9, dont l'EPA (acide eicosapentaénoïque) et du DHA (acide docosahexaénoïque) présents dans les huiles de poissons et de calamars. Ces acides gras sont dits essentiels car l'organisme ne peut les synthétiser.

Idéal pour le stress, les états de tensions, la fatigue...






On recommande alors d'opter pour le trio gagnant Pulpe, Probiotic et Artic Sea :

90ml/jour de pulpe, 1 Active Pro-B sur une semaine (puis tous les 2 jours toujours avec 90ml de pulpe) et 4 Artic Sea pendant la période considérée.

Pour les enfants (+6ans) 1ml de pulpe par kg de poids (ex 30kg = 30ml) 1 Active Pro-B et 2 Artic Sea.



Entretenir notre flore intestinale permet

de renforcer nos défenses immunitaires

et d'améliorer notre digestion !

Cet article vous a plu? Vous aimerez peut-être aussi

Renforcez vos défenses immunitaires avec l'Aloe vera

Une rentrée en toute beauté

Le programme de détox C9


Vous souhaitez acheter les produits Forever ? Les produits Forever sont exclusivement vendus par des Distributeurs Indépendants Forever. Si vous souhaitez passer une commande, adressez-vous à votre distributeur agréé, sinon, vous pouvez aller directement sur ma boutique en ligne Forever (Estelle Girardin)


Vous avez aimé cet article ? Laissez nous un commentaire ! N'hésitez pas à partager cet article avec vos proches…

Vous souhaitez témoigner, contactez nous pour nous faire part de vos résultats.


Suivez notre actualité sur Facebook rêves-daloe et Instagram revesdaloe

Retrouvez les sites officiels de FLP:

 www.foreverliving.fr

www.foreverliving.com

www.fvd.fr

 

Entrepreneur indépendant

Partenaire de la société Forever Living Products

Vous avez des questions, vous souhaitez recevoir gratuitement de la documentation ou encore connaître les modalités pour devenir Distributeur ?

Merci de nous contacter par le moyen qui vous convient le mieux

 

Votre distributrice agréée Forever Living Products France : 

Estelle : 06.62.33.48.52

mail : revesdaloe@gmail.com

Suivez-nous

  • Facebook
  • Instagram

MENTIONS LEGALES :

Conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD) et à la Loi informatique et Liberté de 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant et d’opposition à leur traitement. Si vous souhaitez l’exercer, vous pouvez écrire à revesdaloe@gmail.com

 

Nous vous rappelons que :

Nos produits sont des cosmétiques ainsi que des compléments alimentaires et ne peuvent en aucun cas remplacer un traitement médical.

« Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière » « Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’un mode de vie sain et ne pas se substituer à une alimentation variée et équilibrée »

Plus d’informations sur mangerbouger.fr

Politique de confidentialité

Copyright Rêves d'Aloe. Tous droits réservés.